top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurAttika Lesire

Dépression...ou manque de fer ?


Je voudrais aujourd’hui vous parler de l’IDS ou Iron Deficiency Syndrome. Pour de multiples raisons, il me semble indispensable de communiquer à ce sujet.

Les plus récentes études, rapportées par la Revue Médicale Suisse mettent en corrélation directe l’état dépressif diagnostiqué, avec la carence martiale.



Mettons les pieds dans le plat : si je vous parle de cela c'est parce que j'ai moi-même été en proie à cette découverte, après 6 mois plutôt difficiles dont je passerais les détails, durant lesquels mon état d'asthénie critique (fatigue extrême handicapante) et mes envies noires furent le signal d'alarme de mon entourage pour agir, et agir vite. S'en sont suivis des mois de longue pérégrination entre structures d'urgence, psychiatres et médecins généralistes pour finalement me mettre sur la route d'un professionnel qui, avant tout diagnostic et ordonnance d'antidépresseurs, m'a prescrit des bilans sanguins à effectuer en laboratoire.

Résultat : mon taux de fer en circulation était quasiment nul, au point que mes réserves (ferritine) présentaient un taux ridiculement bas. Anémie ferriprive ? Voici ce qui peut en découler :


- perte de poids/manque d'appétit

- asthénie (grosse fatigue)

- fatigue musculaire

- et autres dyspnée, polypnée, tachycardie, palpitations, pâleur (particulièrement au niveau des conjonctives : regarder l'intérieur de la paupière inférieure), céphalée, faux vertiges, lipothymie, troubles des phanères : cheveux cassants, ongles aplatis.


Pour ma part, il était impossible de rester trop longtemps debout. Je ne sortais plus de chez moi et avait rompu tout lien extérieur.


Aujourd'hui on sait qu'il existe un lien entre carence martiale et dépression unipolaire endogène.

La dépression dite endogène s'oppose directement à la dépression exogène, qui est la plus courante.

Dans les grandes lignes, endogène c'est celle qui s'installe "sans cause apparente". C'est la fameuse "mélancolie".

Quant à la dépression exogène, elle est dite névrotique ou réactionnelle. Le patient est déprimé à l'occasion d'un événement extérieur. Il fera lui-même la relation entre l'événement responsable et l'accès dépressif.


Bref, faites des analyses, les gens.




Les recherches Docteur William Samama que voici :



Autres sources :




1 commentaire

Posts récents

Voir tout

1 Comment


Guest
Nov 25, 2022

Quel traitement vous a t on donner en fer

Like
bottom of page