top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurAttika Lesire

Des Intouchables en France, les Cagots.


Et si vous étiez descendant de Cagot ?

Les connaissez-vous seulement ?


Ils se baladaient avec une baguette car ils n'avaient le droit de toucher quoi que ce soit de leur main, portaient un signe distinctif, une "Étoile Jaune" avant l'heure, ne pouvaient vivre qu'en dehors des centres villes, cloisonnés ensemble. Et lorsque cela ne leur était pas interdit, ils étaient condamnés le dimanche à ne communier que par une porte spéciale de la taille d'une fenêtre.




Leur persécution sur le territoire français a duré près d'un millénaire. Absents de nos livres d'histoire, c'est une véritable caste d'intouchables dont il fut question. Pourquoi cette omerta ? Leur histoire est pourtant passionnante, encore plus lorsqu'elle nous est contée par Élisabeth de Caligny (vidéo dans l'article).


Race maudite à vie

Le Cagot, désignerait "chien de Goth" en béarnais, descendant des Wisigoths selon certains savants du XIXème siècle.


"Le terme de Cagots ou Caqueux désigne des femmes et des hommes ayant été victimes d’une ségrégation puis d’une discrimination au cours d’une période qui s’étale du XIIIe siècle au XIXe siècle, dans une aire géographique chevauchant les Pyrénées et qui s’étend du Sud de la Garonne au Nord de l’Èbre. Ces personnes, injustement suspectées d’être porteuses de lèpre (lèpre héréditaire ou lèpre blanche) ou descendantes d’une race maudite (Goths, Cathares, Sarrasins, etc.), étaient repoussées en marge de la société, et ne pouvaient le plus souvent qu’exercer des professions artisanales touchant au bois. La pérennité de la ségrégation était permise par l’obligation de l’endogamie entre cagots. Les modalités et l’intensité de la discrimination, ainsi que les dénominations associées, ont fortement varié selon l’espace et le temps."


Une merveilleuse vidéo qui vous passionnera.


Leur condition était mentionnée dès la naissance dans l’acte de baptême, célébré à la nuit tombée, sans carillons. Ils avaient interdiction de porter un nom mais seulement un prénom suivi du terme Chrestiaa, Cagot, Gézitain. Une fois morts ils étaient inhumés à l’écart des vrais chrétiens.


Parmi la longue liste des interdits on peut citer : le mariage avec des non cagots, l’exercice d'un grand nombre de métiers (la plupart). Ils étaient également très nombreux en Bretagne, mais on les appelait différemment : les "Chrestiens"


Un statut inférieur aux animaux…

Pour limiter la consanguinité, ils doivent parcourir des kilomètres afin de trouver un ou une partenaire qui ne soit pas de leur famille. De même, le témoignage d’un individu lambda devant le tribunal vaut le témoignage de sept Cagots !


des descendants de Cagots ?

Après la Révolution et les discriminations locales levées, le brassage génétique est en marche. Les cagots font pleinement partie de la société et finissent par se diluer complètement dans la population française.

Quelques fins observateurs ont remarqué une flagrante proximité physique avec le comédien Dominique Pinon. Alors, descendant de cagot ?





Attika Lesire


 

https://www.ouest-france.fr/leditiondusoir/2020-07-09/les-cagots-les-intouchables-du-moyen-age-63a9861f-82cb-4f0c-ab60-404945b14ded

1 commentaire

Posts récents

Voir tout

1件のコメント


ゲスト
2023年8月24日

C’est assez similaire aux problèmes que rencontrent les Pygmées avec les autres ethnies au Cameroun

いいね!
bottom of page